Questions-réponses

• De quoi est composée la cellulose ?

Écologique et durable, la ouate de cellulose est fabriquée à base de papiers recyclés et de matériaux boriques d’origine naturelle.
C’est une matière isolante en fibres de cellulose fabriquée à partir de papier journal de qualité supérieure avec ajout de sels boriques. Elle est sans amiante, sans fibres minérales.

 

 

 

 

• Est-ce que la cellulose tolère l’humidité ?

La cellulose de papier peut capter jusqu'à 30% d'humidité par rapport à son poids sans perdre ses qualités isolantes.

La ouate de cellulose laisse passer la vapeur sans altérer ses performances acoustiques et thermiques. Elle possède une excellente stabilité dimensionnelle. Les sels de bore la rendent imputrescible. Elle ne constitue pas un lieu propice au développement des micro-organismes.

 

 

 

 

• Qu’est-ce qu’un freine-vapeur ?

C’est l’indispensable complément de l’isolant, car il doit empêcher tout phénomène de condensation dans la toiture, consécutif au placement de l’isolant.

 

 

 

 

 

 

 

• La cellulose peut-elle être insufflée directement contre les tuiles de mon ancienne toiture ?

Non, le placement à l’extérieur des tuiles sur les contre-lattes n’est pas étanche. En cas de forte pluie, il faut laisser un espace aéré pour que cette humidité s’évacue.

Il est donc nécessaire, lorsqu’une toiture ancienne sans sous-toiture doit être  isolée, de poser une sous-toiture rigide entre les chevrons avant insufflation.

 

 

 

 

• Qu’est-ce que le déphasage ?

L'isolation en ouate de cellulose apporte une étanchéité à l’air supérieure aux isolants classiques. Elle permet d’économiser l’énergie et de profiter d'un déphasage important c’est à dire le temps nécessaire à un échange de température entre l’intérieur et l’extérieur de la construction.

 

 

 

 

• Qu’est-ce que la valeur lambda ? Qu’est-ce que la valeur R ?

* Résistance thermique (R) : pour rendre compte de l’isolation thermique d’un matériau, on a besoin de connaître la résistance aux flux de chaleur (m2.K/W) présentée par ce matériau d’épaisseur donnée. Plus la résistance thermique R est grande, plus le matériau est isolant.

* Conductivité thermique ( λ ) : la conductivité thermique lambda (λ ) est la quantité de chaleur W/m.K pouvant être transférée dans un matériau en un temps donné. Plus la valeur λ est petite, plus le matériau, à épaisseur égale, est isolant. Les isolants ont des λ < 0,06 W/mK.

 

La résistance thermique R et la conductivité thermique λ figurent sur les étiquettes des emballages des produits.

 

R est obtenu en divisant l’épaisseur du matériau d’isolation (en mètres) par la valeur lambda. Plus le facteur R est élevé, plus l’isolant est efficace.

 

Par exemple, un isolant de 200 mm d’épaisseur, ayant une conductivité thermique (λ ) de 0,040 W/(m.K) a une résistance thermique (R) égale à 5m2K/W. Un isolant de 200mm d’épaisseur ayant une conductivité thermique (λ ) de 0,032 W/(m.K) a une résistance thermique (R) égale à 6,25m2K/W.

A épaisseur identique on peut donc avoir une performance thermique différente.

 

 

 

• Est-ce que les rongeurs et autres parasites ne vont-ils pas « coloniser » la cellulose ?

La ouate de cellulose contient du sel de bore non toxique mais totalement répulsif contre les rongeurs et les termites, et antifongique.

 

 

• En cas d’incendie, la cellulose ne risque-t-elle pas d’embraser ma toiture ?

La cellulose THERMOFLOC®,  matière auto-extinguible, ralentit le feu en protégeant les bois de charpente contre l'embrasement.